Trop de gouvernements ont échoué à convertir la croissance économique de leur pays en Développement économique durable pour leurs concitoyens


Depuis 2008, le score moyen de l’Afrique en matière de Développement économique durable n’a progressé que de + 0,1 point, soit + 0,2%, tandis que, sur la même période, le PIB du continent enregistrait une croissance de près de + 40,0%. La progression moyenne du continent en matière de Développement économique durable pour ses citoyens s’avère donc quasi nulle, et cette catégorie reste à la fois la moins performante et la plus lente à progresser de tout l’IIAG.

En outre, la corrélation entre le PIB d’un pays et son score en matière de Développement économique durable est faible. En 2017, quatre des dix pays ayant le PIB le plus élevé du continent réalisent un score inférieur à la moyenne continentale en matière de Développement économique durable et se situent dans la moitié inférieure du classement africain.

La gouvernance en Afrique reste en-deçà d’une croissance démographique explosive et des attentes de la jeunesse


La trajectoire de la performance continentale en matière d’Environnement des entreprises est préoccupante. La détérioration de presque – 5,0 points au cours de la décennie écoulée est alarmante, face à une croissance attendue sur le continent de près de + 30,0 % de la population en âge de travailler (15-64 ans) au cours des dix prochaines années.

La trajectoire récente de l’Éducation est également préoccupante. Si les progrès enregistrés en termes de Développement humain constituent un des résultats les plus positifs de l’IIAG 2018, la stagnation déjà enregistrée l’an dernier en matière d’Éducation s’est désormais transformée en déclin. Au cours de ces cinq dernières années, les scores en matière d’Éducation se sont détériorés pour la 27 pays, ce qui signifie que pour plus de la moitié de la population africaine (52,8 %), les résultats en matière d’éducation sont désormais en net recul.

Les pays africains divergent de façon croissante en Gouvernance globale


La disparité des scores de Gouvernance globale entre pays africains est de plus en plus marquée. La progression moyenne du continent est en réalité désormais surtout tirée par une quinzaine de pays qui accélèrent leur progression au cours des cinq dernières années.

Cette divergence est aussi enregistrée en termes de Développement économique durable. Si 27 pays du continent enregistrent une amélioration sur la décennie, pour 25 autres, hébergeant près de la moitié (43,2 %) des citoyens du continent, cette dimension est en régression.

État de droit et Transparence et Redevabilité, des piliers d’une bonne performance en matière de gouvernance publique en Afrique


Les résultats de l’IIAG montrent que l’État de droit et la Transparence et Redevabilité sont des facteurs clés de la performance en matière de gouvernance publique.

Ces deux sous-catégories sont celles qui présentent les relations les plus étroites avec la Gouvernance globale en Afrique, les scores élevés dans ces dimensions étant les facteurs les plus communs aux scores élevés en gouvernance.

La Transparence et Redevabilité est également étroitement corrélée aux résultats obtenus en matière de Développement économique durable et d’Environnement des entreprises, démontrant ainsi que tout progrès en cette dimension se traduit généralement par un meilleur Développement économique durable pour les citoyens de l’Afrique.

#IIAG